lundi 2 novembre 2015

[Chronique 22] L'envers du feu de Anne Dufourmantelle

Pages: 352
Auteur: Anne Dufourmantelle
Maison d'éditions: Albin Michel
Catégorie: Littérature Française
Résumé:

« Les grands incendies sont une espèce en voie de disparition. Ils se propagent à la vitesse du vent et de la nuit. Leur souveraineté soumet l’espace. Pareils aux météorites et au désir,  leur dangerosité, leur degré de combustion, leur trajectoire sont imprévisibles.
Dévastation. Régénération.
Nous sommes de même nature ; des feux. »

Thriller psychanalytique, roman initiatique, histoire d’une passion, quête de soi, labyrinthe de mensonges et de faux-fuyants, de souvenirs écrans, ce suspense qui emprunte les arcanes de l’analyse nous mène de Brooklyn jusqu’aux confins du Caucase à la poursuite d’une mystérieuse disparue.
Le premier roman de l’auteur de En cas d’amour et de Défense du secret nous fascine et nous trouble jusqu’au vertige.

Mon avis:

Pour commencer, Ce livre m'a beaucoup fait pensé au livre 48 heures pour mourir de Andreas Gruber ! Pourquoi ? Et bien tout simplement le fait que l'on suit Alexeï pendant 12 jours chez une psychanalyste car il veut avoir des réponses à ses questions, bien que dans 48 heures pour mourir nous suivons un jeune homme déranger psychologiquement qui lui va chez une psychologue/psychiatre pour parler de son problème qui est de vouloir tuer les femmes. Cela m'a fait bizarre c'est la première fois que ça m'arrive. J'avoue que j'ai eu légèrement du mal au début de m'accrocher aux personnages et à l'histoire mais plus on avance dans l'histoire et plus on s'attache au personnage Alexeï et donc à son histoire. J'ai eu beaucoup de mal avec la psychanalyste que j'ai trouver assez froide et distante alors qu'en général il ou elle est justement là pour t'aider et t'épauler te montrer que tu n'es pas seul, j'ai trouvé ça dommage. Mais dans l'ensemble j'ai passer un très bon moment avec ce livre, le suspense est présent et se ressent. Les émotions sont là également. Je recommande si vous aimez le suspense.

Ma note:

4 / 5