vendredi 6 novembre 2015

[Chronique 23] Tous nos noms de Dinaw Mengestu


Pages: 336
Auteur: Dinaw Mengestu
Maison d'éditions: Albin Michel
Catégorie: Littérature étrangère
Où l'acheter: Par ici
Résumé:

Événement littéraire aux États-Unis, Tous nos noms est sans doute le livre le plus ambitieux de l'auteur des Belles choses que porte le ciel. Roman de la maturité, où l'évocation d'une amitié mise à mal par l'Histoire se confond avec le portrait d'un continent déchiré, il pousse plus loin encore l'exploration de l'exil et du déracinement.
Isaac, un jeune Africain, est venu aux États-Unis dans le cadre d'un programme d'échange universitaire. Ni Helen, la jeune assistante sociale qui tombe amoureuse de lui, ni le lecteur ne connaissent son vrai nom : il l'a laissé derrière lui, en Ouganda, avec les promesses d'une révolution réprimée dans le sang par la future dictature, abandonnant aussi son ami le plus cher.
Du chaos de l'Afrique à la solitude du Midwest, dans une Amérique déchirée entre la guerre du Vietnam et la lutte pour les droits civiques, l'écriture intimiste et mélancolique de Dinaw Mengestu, mêlant les voix d'Helen et d'Isaac, saisit les paradoxes de l'Histoire et de la nature humaine avec une force et une intelligence peu communes.

« Un roman étincelant, profondément émouvant. » The New York Times

Mon avis:

J'ai passer un très bon moment avec ce livre, une belle leçon de vie. Nous suivons l'histoire d'un Africain dont le pays est en guerre mais qui va avoir la chance de prendre la place de son meilleur ami Isaac qui va lui donner son Visa pour pouvoir partir en Amérique le temps d'une année, nous ne saurons jamais le nom et le prénom de la personne que nous allons suivre tout au long de l'histoire puisque il ne voudra le dire à personne et donc se fera nommé comme son meilleur ami Isaac. Arriver sur le territoire Américain Isaac va être aider et suivis par une jolie assistante sociale nommée Helen. Comme tout le monde s'y attend, ils vont tomber amoureux l'un de l'autre, nous verrons que du coté d'Helen c'est un peux plus compliquer, elle a peur du regard des autres en présence d'Isaac car beaucoup d'Américains sont racistes envers les noirs. Au début j'ai été un peux perturbée car je me suis légèrement perdue au fil de l'histoire j'ai du lire un chapitre tout en ayant l'esprit ailleurs car arriver au milieu du livre j'ai commencer à me dire " Bah merde alors ! Ils s'appels tout les deux Isaac ?!! C'est quoi s'délire ! " j'ai donc relue là où j'ai lu sans avoir la tête dans l'histoire et effectivement j'ai mieux compris. Donc en faite nous avons un point de vu portant le nom Isaac donc le ' faux ' Isaac qui est en Amérique et quand nous avons ce point de vu c'est que nous sommes dans le passé en Afrique et nous avons le point  de vu d'Helen qui est lui dans le présent, tout ça pour vous dires si vous voulez lire ce livre, videz-vous bien la tête, mettez-vous au calme et soyez vraiment dans la lecture car sinon vous finirez dans le même cas que moi et vous allez devoir retourner au début pour regarder là où vous n'aviez pas totalement suivis lol ! J'ai beaucoup aimer le faux Isaac, un homme d'une vingtaine d'année assez sensible mais très courageux j'avoue que j'aurais bien aimer être à la place d'Helen aha ! Je conseil cette lecture à tous.

Ma note:

4/5