vendredi 1 avril 2016

[Chronique 40] Femme au foyer de Jill Alexander Essbaum


Auteur: Jill Alexander Essbaum
Éditeur: Albin Michel
Pages: 400


Résumé:

Anna était une bonne épouse. La plupart du temps.

Anna, une Américaine de trente-sept ans, est une épouse apparemment parfaite. Son mari suisse travaille dans une banque d affaires et elle s est installée avec lui dans une riche banlieue de Zurich où elle élève ses trois enfants. Cependant, malgré les apparences d une vie confortable, Anna, coupée de ses racines, s ennuie dans cette Suisse si différente de son pays. Incapable de communiquer avec un mari de plus en plus distant, elle se tourne vers la psychanalyse, et se surprend à chercher un épanouissement sexuel avec d autres hommes. Mais mettre fin à ces relations devient de plus en plus difficile et elle commence à perdre le contrôle. Au moment où la frontière entre passion et moralité s estompe, Anna découvre qu il n y a pas de retour possible.

Intime, intense, écrit avec le tranchant d un couteau suisse, le roman de Jill Alexander Essbaum dissèque le mariage et interroge la sexualité.

Mon avis:

Je remercie la maison d'éditions Albin Michel pour leur confiance.

L'histoire.... Pour être franche, je me suis énormément ennuyée dans cette histoire, à un point que j'ai fini par laisser tombé et abandonné le livre ! Mais bon je considère que j'ai fais un gros effort malgré l'ennui j'ai lu jusqu'à la moitié. En gros l'histoire se déroule en Suisse et nous suivons Anna, femme au foyer de 4 enfants et un mari très pris par son travail. Anna est dans une sorte de dépression (en même temps vivre dans le mensonge n'aide pas à être heureux !) que son mari ne supporte plu et donc il lui demande d'aller voir un psy, ce qu'Anna va faire. Mais il y a autre chose qui ne va pas chez Anna, c'est qu'elle trompe tout le temps son mari, bien évidement lui n'est pas au courant après je ne peux vous dire si il le saura ou pas j'ai arrêté la lecture à la moité. J'aurais apprécié ma lecture si il y avait eu beaucoup plus de détails, on se perd, on ne sait jamais si ce qu'il se passe c'est ce que raconte Anna à sa psy ou si c'est le présent, quand c'est le passé on le vois mais est ce qu'elle le raconte à sa psy ? tout est mélangé et manque de construction, d'organisation et de précision, c'est un peu brouillis. C'est pareil pour les flashbacks que j'ai trouvé mal placé dans le texte....

Les personnages.... J'ai accrochée avec malheureusement aucun des personnages, j'ai trouvée Anna très niaise à se demander comment une femme aussi naïve puisse osée coucher à droite et à gauche comme quoi, il ne faut jamais se fier aux apparences..... Je vous avoue que je n'ai pas vraiment compris. Le mari on se demande si il existe vraiment car on ne le vois quasiment pas donc difficile de créer un lien avec se personnage. J'ai par ailleurs bien appréciée Mary la canadienne qui va devenir amie avec Anna en se fréquentant aux cours d'Allemand.

Conclusion.... Il faut savoir que oui je lis de tout mais, l'érotisme n'est pas non plus mon genre préféré, un livre de temps en temps (et encore...) mais pas plus. Du coup c'est peut-être aussi pour ça que je n'ai pas accroché avec cette histoire, ni avec les personnages, enfin après pour moi ce livre n'est pas vraiment érotique (pas assez de détails). Pourtant l'intrigue était pas mal.... dommage ! Je recommande aux personnes vraiment fan des romans érotiques mais si vous n'aimez pas ça de base je déconseille, quoi que niveau érotisme si il y avait eu un peu plus de détails et d'actions ça n'aurait pas été de trop. Du coup je me dis qu'au final je recommande à ceux qui aime les histoires de femme au foyer, infidèle mais sans qu'il y est trop de détails.

Ma note:

1.5 / 5