dimanche 21 août 2016

[Chronique 53] Les racines du sang de Natacha Calestrémé


Pages: 325
Auteur: Natacha Calestrémé
Maison d'éditions: Albin Michel
Où l'acheter: E-book / Broché

Résumé:

Un flic sous l’emprise des fantômes de son passé. Une série de meurtres étrangement sophistiqués. Une histoire à couper le souffle sur fond de scandale sanitaire mondial.

Thriller psychologique, perceptions surnaturelles, roman ultra-documenté… Après Le testament des abeilles et Le voile des apparences, une nouvelle aventure de Yoann Clivel.

« Une histoire de rose, de sucre et de meurtres, des révélations extraordinaires… »
Bernard Werber

Mon avis:

 Je remercie les éditions Albin Michel pour leur confiance et pour ce service presse qui reste une bonne découverte de cette auteur !
L'histoire..... Je dois dire que j'ai trouvée cette lecture plutôt sympathique, même si j'ai eu vraiment beaucoup de mal à me concentrer sur l'histoire, j'étais vite distraite par mes pensés et autre ! Un personnage principal Yoann Clivel très sympathique et plutôt attachant, je pense que si j'en ai l'occasion je découvrirais ses premières enquêtes avec Le testament des abeilles et Le voile des apparences. J'ai eu beaucoup de mal à me concentrer et je ne sais toujours pas pourquoi, l'histoire est pas mal et l'écriture agréable, je pense que c'est sûrement parce que l'histoire perd son chemin une fois en Afrique, l'auteur nous instruis sur l'Ebola certes mais au final j'ai pas trouvé d'intérêt à cette longueur qui nous décris en gros le virus Ebola, comment il nous détruit et parfois pas, comment il s'attrape bref je trouve que l'histoire est sortit du genre Thriller et donc de son contexte et surtout de l'enquête malheureusement. Après ce long passage sur l'Ebola, l'histoire reprend son chemin comme au début et je trouve qu'avec cette aparté un peu inutile ça a traîner en longueur l'histoire, c'est dommage mais l'histoire reste une bonne lecture tout de même et on en ressort au final un peu plus cultivé. J'ai quand même beaucoup aimé suivre Yoann Clivel. J'ai malheureusement deviner directement et sans le vouloir le pourquoi des meurtres quand ils ont parler des substances sucrés dans la bouche des victimes mais bon ça c'est juste moi, l'histoire n'en est pas moins intéressante pour autant.

Ce que je n'ai pas aimé..... Comme dit plus haut, je n'ai pas adhéré le passage sur l'Ebola qui fait traîner l'histoire en longueur, sort de son contexte et met de côté l'enquête au final inutilement, autant faire un livre juste sur ça si l'auteur veut en parler plus en profondeur. J'ai également trouvé que Yoann se faisait des réflexions un peu bête comme par exemple " Pourquoi ces substances sucrés mise dans la bouche des victimes " là vous allez vous dire bah oui pourquoi ? mais quand on lis l'histoire et donc du coup que l'on connaît les mêmes indices que Yoann on se dit qu'il est un peu bête par moment, j'ai donc du coup trouvé ça aussi un peu dommage !

Ce que j'ai aimé..... L'histoire car elle reste très bien recherché, l'écriture de l'auteur qui est assez fluide et les personnages en général étaient assez sympathiques !

Conclusion..... Malgré un passage sur l'Ebola assez long et inutile à l'enquête, j'ai trouvé cette lecture très sympathique avec un personnage principal très agréable (je trouve que c'est important de le précisé), je recommande aux personnes qui aime les thrillers et à qui ça ne dérange pas d'avoir des coupures, on va dire ' culturels ' dans les histoires. Par contre, si vous vous fichez un peu de ses passages où l'on apprend malgré tous des choses, je préfère vous prévenir que vous allez sauter pas mal de pages, une fois Yoann Clivel arrivé en Afrique.

Ma note:

3 / 5